Des artistes d’exception pour les dix ans du Tahiti Festival Guitare

Des artistes d'exception pour les dix ans du Tahiti Festival Guitare
PUNAAUIA, le 20 février 2017 – Pour la dixième édition du Tahiti Festival Guitare, le Méridien, Musique en Polynésie et le Collectif Tahiti Rock préparent trois soirées d’exception les 23, 24 et 25 février. Renan Luce, Benoît Dorémus, Naive New Beaters, Izïa, Mask Ha Gazh, Oldelaf et Berthier enflammeront la grande scène et la plage du Méridien. L’événement sera également marqué par le concours Guitare Club, avec la participation de six artistes locaux. Le vainqueur aura l’honneur d’assurer la première partie d’un guitariste reconnu en métropole !

Dix ans déjà que le Tahiti Festival Guitare fait vibrer les cordes du fenua et le cœur des mélomanes. « Pour cet anniversaire, vous allez toucher les étoiles, nous vous proposons trois soirées exceptionnelles », se réjouit Léo Marais, membre du Collectif Tahiti Rock, association qui organise aussi le Blues Hôtel et la Fête de la musique. Pour l’événement, des artistes de renom partageront leur amour de la guitare avec le public local. Jeudi et vendredi, Renan Luce, Benoît Dorémus, Naive New Beaters, Izïa et Mask Ha Gazh mettront le feu sur la grande scène du Méridien Tahiti, puis samedi, Oldelaf et Bertier proposeront une nuit « Acoustic beach » en bord de mer. Cette dixième édition s’achèvera par ailleurs en beauté, avec la finale du concours Guitare Club, dont l’objectif est la promotion des jeunes talents par la guitare et la voix. Six auteurs-compositeurs locaux ont été sélectionnés : Manea, Pierre Muller, Eto, Silvio, Veroarii et Kevin.

Léo Marais précise : « Dix artistes étaient inscrits au départ pour le Guitare Club, mais certains d’entre eux ont abandonné. Les six guitaristes sont tous reconnus pour leurs qualités techniques, mais ils doivent également être capables d’écrire les paroles et de composer la musique de leur chanson. Ils joueront le morceau de leur choix, chanté à leur guise en français, en anglais ou en tahitien. Un extrait de leur titre, avec un clip réalisé par Marc Emmanuel Louvat et Archipel Production, sera visible prochainement sur YouTube, puis diffusé sur Polynésie 1ère et les radios locales. Le vote du public se fera par SMS et comptera pour 50 % et les voix du jury pèseront pour moitié dans la balance. Ce dernier sera composé notamment de Vincent Carpentier et Jeff Génie (le manager de Renan Luce, ndlr), ainsi que d’un membre du public. »

LE VAINQUEUR DU GUITARE CLUB PARTIRA EN MÉTROPOLE

En effet, Vincent Carpentier, le producteur, entre autres, de Thomas Dutronc est de retour à Tahiti. Souvenez-vous, il a repéré Ugo, 18 ans, lors du Guitare Club 2015 et l’a fait signer, l’année dernière, un contrat avec la maison de disque Warner France pour quatre albums. C’est aujourd’hui un artiste qui monte en métropole et assure les premières parties de Thomas Dutronc justement, tout en suivant parallèlement ses études. Alors, puisqu’une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, une énorme surprise attend les jeunes talents du Guitare Club 2017…

Léo Marais lance, tout sourire : « J’ai réussi à obtenir de Vincent Carpentier que le vainqueur de cette édition fasse la première partie d’un grand guitariste français, peut-être à l’Olympia ou au Zénith ! Cerise sur le gâteau, les billets d’avion seront pris en charge grâce à notre partenariat avec Air Tahiti Nui et le GIE Tahiti Tourisme. Plusieurs dates ou même une tournée sont envisageables. » Un tremplin fabuleux pour l’heureux gagnant qui saura saisir cette opportunité en or.

Des artistes d'exception pour les dix ans du Tahiti Festival Guitare
Renan Luce & Benoît Dorémus (guitare, chanson française)

Jeudi 23 et vendredi 24 février – Grande scène

Comparé à Georges Brassens, son modèle, Renan Luce a reçu en 2008, les Victoires de la musique de l’Artiste révélation scène de l’année et de l’Album révélation de l’année. Son album « Repenti » est à ce jour Disque de diamant en France avec plus d’un million d’exemplaires vendus, double Disque de platine en Belgique et il a dû ajouter une date au Zénith de Paris pour clore sa tournée et travailler sur la sortie de son deuxième album qu’il veut plus personnel.

Benoît Dorémus reçoit en décembre 2010 le prix Francis Lemarque de la SACEM saluant un jeune créateur. En février 2013, avec de nouvelles chansons en poche, il signe chez BMG Rights Management pour enregistrer son troisième album. Benoît Dorémus a travaillé avec Francis Cabrel durant l’hiver 2015. En 2016, il sort l’opus « En tachycardie ».

Des artistes d'exception pour les dix ans du Tahiti Festival Guitare
Naive New Beaters & Izïa (guitare, électro pop, rock)

Jeudi 23 et vendredi 24 février – Grande scène

Ce sont d’abord les couleurs multicolores de l’étrange poncho du chanteur David Boring, et les autres accoutrements d’Euro-Belix (claviers) et de Martin Luther BB King (programmation), qui accrochent le regard. Puis leur groove pop agit sur vos neurones. L’ensemble tient debout et se déhanche de manière presque arrogante, poussé aux fesses par un humour dingue. Les trois frenchies parviennent à faire de chacune de leurs sorties une kermesse pop incroyable, le genre de son qui vous feraient danser un homme aux tibias brisés.

Chanteuse rock à l’énergie sans faille, fille de Jacque Higelin, la rockeuse Izïa Higelin écume avec son groupe, pendant des années, festivals et salles de concerts qu’elle fait chavirer. À découvrir de toute urgence !

Des artistes d'exception pour les dix ans du Tahiti Festival Guitare
Mask Ha Gazh (guitare, folk, rock, celtique)

Jeudi 23 et vendredi 24 février – Grande scène

Plus de 18 ans d’existence et 2 000 concerts dans le sillage : Mask Ha Gazh possède une riche « Expérience » dont leur 7e album se fait l’écho. Luc (chant, percussions aussi originales qu’efficaces : sabots sur caisson, cuillers, bodhran), Tof (flûtes, bombardes, redpipe), Jérémy (guitares électriques) et Romain (guitares acoustiques) pratiquent un rock punkisant, et néanmoins mélodique, à consonance celtique. Une énergie positive que le quartet breton transmet sur scène et qui électrise leurs chansons en français, aux refrains addictifs, non sans une dose d’humour. Raconteurs d’histoires, leur univers embarque l’auditeur dans une série de voyages : de l’intérieur d’une ville au bout de la nuit vers des îles proches ou lointaines Laissez-vous embarquer…

Des artistes d'exception pour les dix ans du Tahiti Festival Guitare
Oldelaf & Berthier (guitare et humour)

Samedi 25 février – Acoustic Beach

On ne présente plus Oldelaf, artiste atypique, gouailleur à l’humour ravageur. Après deux albums couronnés de succès (« Le monde est beau » et « Dimanche »), « le chanteur qui fait rire », comme il se définit, propose un spectacle plus intimiste, en compagnie de son complice Alain Berthier, présent à ses côtés sur scène lors des deux tournées précédentes. Entrez dans le monde singulier de ce duo lors d’une soirée spéciale « Acoustic Beach ».

Des artistes d'exception pour les dix ans du Tahiti Festival Guitare
Guitare Club 2017 : les artistes locaux

N°1 – Manea

Autodidacte, Manea découvre la guitare en 2001. En 2009, il participe au concours Charles Trenet et finit sur le podium. Auteur, compositeur, interprète, Manea participe à de nombreux concours tout autour de l’île de Tahiti. En 2013 et 2014, il chante dans les groupes de danse Matarufau, puis Hei Toa Nui lors du Hura Tapairu et participe à des shows sur les paquebots en escale. En 2015, Manea s’inscrit au Nescafé Star et prend des cours de chant avec M. Cavallo. En 2016, son duo avec Johanna Fortin finit troisième du Guitare Club lors du Tahiti Festival Guitare.

Son titre : « Tatarahapa »

Des artistes d'exception pour les dix ans du Tahiti Festival Guitare
N°2 – Pierre Muller

Dès son plus jeune âge, Pierre apprend le piano et la guitare, puis il se tourne vers le chant choral avec l’ensemble Mozaik en Europe. À Tahiti, il découvre le chant lyrique avec la CAPAT à Tahiti, chante dans la comédie musicale « Le soldat rose » et l’opérette « Les mousquetaires au couvent ». Auteur, compositeur et interprète, Pierre chante dans les bars et les restaurants de Tahiti. Il participe en 2016 au Guitare Club.

Son titre : « Je te réclame »

Des artistes d'exception pour les dix ans du Tahiti Festival Guitare
N°3 – Eto

Eto apprend à jouer de la guitare à l’âge de 16 ans. Très rapidement, il se met à composer et écrire ses propres chansons. En 2013, il est repéré par le producteur Alain Lievens qui le fait tourner dans les restaurants de la place. Sa première grande scène : les NRJ Tahiti Music Hawards à To’ata où il interprète sa chanson « Sweet Laura ». En 2015, il remporte le Guitare Club lors du 8e Tahiti Festival Guitare avec son titre « To oe Parataito ». Son premier album sortira dans quelques mois.

Son titre : « I Breathe Love »

Des artistes d'exception pour les dix ans du Tahiti Festival Guitare
N°4 – Silvio

Silvio découvre la guitare à l’âge de 12 ans avec un ami. Il se perfectionne en regardant des vidéos postées sur Internet. En 2009, Silvio se présente au Tahiti Espoirs Guitare et remporte, à 16 ans, le concours, ce qui le pousse à faire de la musique son métier. Diplômé de la Los Angeles Music Academy en 2013, il ajoute le chant et la composition à ses compétences. Silvio sort son premier single « Sans conditions » à 21 ans. Il est aussi le parrain officiel du Tahiti Festival Guitare 2014. Il se produit régulièrement sur les scènes locales, seul ou accompagné d’artistes locaux tels que Daniel Benoît et Andy Tupaia. Il fait la première partie des Gypsy King. Son titre « Taapuna girl » conserve la première place du hit-parade de Tiare FM pendant plus de quatre semaines consécutives.

Son titre : « Tatouage »

Des artistes d'exception pour les dix ans du Tahiti Festival Guitare
N°5 – Veroarii

Veroarii que l’on connait aussi sous le nom d’Anthony Doucet apprend la guitare avec Michel Poroi et Jérôme Delvallet dès l’âge de 10 ans. Auteur, compositeur et interprète, il participe à de nombreuses formations avec Michel Poroi. En 2008, il s’inscrit au Tahiti Espoirs Guitare pour la première édition du Tahiti Festival Guitare. Il se produira plusieurs fois avec Michel sur la grande scène du festival. En 2012, il sort un album intitulé « Veroia ». Veroarii poursuit sa carrière sur l’île de Moorea où il se produit dans les grands hôtels.

Son titre : « Tahiti to’u ‘e ‘a »

Des artistes d'exception pour les dix ans du Tahiti Festival Guitare
N°6 – Kevin

Kevin découvre la musique au collège avec des copains. Il prend des cours de chant et de guitare pour se perfectionner. Depuis trois ans, il a fait de la musique son métier, donnant des cours de ‘ukulele et de guitare sur l’île de Moorea. En 2015, il participe au Guitare Club lors du 8e Tahiti Festival Guitare. Auteur et compositeur, Kevin se produit dans les hôtels et les restaurants de Tahiti et Moorea. Depuis quelque temps, il a rejoint Rom Mc and the Mc’s en tant que chanteur de blues.

Son titre : « Black »

Votez pour votre chanson préférée

Tapez GC + n° du candidat (ex : GC 3, GC 1…)

Envoyez par SMS au 71 23 (38 Fcfp TTC)

Des artistes d'exception pour les dix ans du Tahiti Festival Guitare
Infos pratiques

Jeudi 23 et vendredi 24 février, de 18h30 à 23 heures : Renan Luce & Benoît Dorémus, Naive

New Beaters & Izïa, Mask Ha Gazh se produiront sur la grande scène du Méridien Tahiti – Demi-finale du Guitare Club

Samedi 25 février, de 18h30 à 21 heures : soirée spéciale « Acoustic Beach » avec Oldelaf & Bertier en bord de mer – Finale du Guitare Club.

Tarif : 3 500 Fcfp (avec conso)

Billets en vente à Carrefour Punaauia, Arue & Faa’a, à Radio 1 ou sur www.ticket-pacific.pf

Tahiti-Infos, le site N°1 de l’information à Tahiti

Intense mobilisation contre la dengue en N-Calédonie après deux morts

Intense mobilisation contre la dengue en N-Calédonie après deux morts
Nouméa, France | AFP | lundi 19/02/2017 – Les autorités de Nouvelle-Calédonie sont fortement mobilisées pour lutter contre l’épidémie de dengue, qui a tué deux personnes depuis le début du mois, a constaté l’AFP.       
« Nous sommes dans une situation d’urgence sanitaire absolue. On craint une épidémie majeure car trois sérotypes de dengue sur quatre circulent », a déclaré à l’AFP Tristan Derycke, adjoint au maire de Nouméa, en charge des risques sanitaires. 
Déclarée en état d’épidémie de dengue depuis début janvier, la Nouvelle-Calédonie a enregistré un premier décès dû à la maladie le 10 février puis un deuxième six jours plus tard.     
Dans les deux cas, il s’agissait de jeunes femmes sans antécédents médicaux, qui n’avaient pas voyagé au cours des trois semaines précédentes et qui ont succombé en quelques jours au virus.       
615 cas de dengue ont été déclarés depuis le 1er janvier en Nouvelle-Calédonie dont 344 à Nouméa où quasiment tous les quartiers sont touchés.      
La Ville a fortement intensifié sa lutte anti-vectorielle pour répondre notamment à la résistance croissante des moustiques aux insecticides chimiques.      
« La deltaméthrine ne tue qu’un moustique adulte sur deux. Dès le feu vert de la Dass, qui est imminent, nous allons faire des épandages de larvicide biologique », a indiqué M.Derycke, médecin de profession.       
La municipalité va également doubler le nombre d’agents sur le terrain – de dix à vingt – qui font de la prévention et détruisent les gîtes larvaires, au domicile des personnes malades.        Parallèlement, dix millions CFP (83.000 euros) ont été investis dans une campagne médiatique dont le slogan « la dengue tue en silence » fait allusion au moustique Aèdes Aegypti, vecteur de la dengue, qui n’émet pas de son.       
Les autorités sanitaires exhortent également la population à faire preuve de plus de civisme en détruisant tous les gîtes larvaires dans leur jardin et leur domicile -jouets, sous-pots, déchets verts…- et en utilisant plusieurs fois dans la journée des répulsifs corporels.       
En collaboration avec l’université Monash de Melbourne en Australie, la ville de Nouméa s’est engagée dans un programme innovant d’éradication des moustiques, reposant sur l’introduction d’une bactérie (wolbachia).      
« Nous mettons beaucoup d’espoir dans cette technique, qui devrait aboutir à l’élimination de la dengue d’ici 2019″, a déclaré Tristan Derycke.  

Tahiti-Infos, le site N°1 de l’information à Tahiti

Pacifique: la goélette Tara embarque le Japon dans ses aventures

Pacifique: la goélette Tara embarque le Japon dans ses aventures
Tokyo, Japon | AFP | lundi 19/02/2017 -La goélette scientifique Tara, en expédition de deux ans dans le Pacifique, entame une longue étape au Japon à la rencontre, pour la première fois, de la communauté scientifique et du public de l’archipel.
Devenue célèbre pour avoir en 2006-2008 dérivé pendant 500 jours dans l’Arctique, pour lequel sa coque est spécialement conçue, Tara est partie le 28 mai 2016 de Lorient et a depuis traversé l’Océan Pacifique d’est en ouest: Panama, Colombie, Ile de Pâques, Polynésie française et les atolls Samoa, Cook, Wallis et Futuna, Ogasawara (Japon). Elle a accosté dimanche soir à Fukuoka (sud-ouest).
« Les conditions étaient compliquées pour arriver au Japon avec des vents contraires », a expliqué lundi par téléphone à l’AFP l’un des deux capitaines du navire, Martin Hertau. La première partie du voyage avait au contraire été marquée par l’absence de vent et des températures tropicales inadaptées à un navire où « tout est fait pour conserver la chaleur ». 
L’escale japonaise de deux mois, la plus longue de l’expédition, arrive à peu près à mi-parcours et marquera un changement d’orientation dans le long périple destiné à comparer trois types de coraux et deux types de poissons à travers tout le Pacifique.
En quittant l’archipel nippon, Tara entreprendra cette fois un parcours nord-sud: Japon, Nouvelle-Zélande en passant par les Fidji, puis remontée par la grande barrière de corail d’Australie, Iles Salomon, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Palaos, Philippines et repassera par le Japon en mai 2018.
« On a prélevé à peu près 8.000 échantillons sur les 30.000 prévus, soit quasiment un quart », précise M. Hertau. La Goélette, qui aura accueilli dans toute l’expédition un total de quelque 70 scientifiques à son bord, avait selon les organisateurs de l’expédition déjà constaté, après huit mois, une détérioration des récifs coralliens due au réchauffement climatique.
Elle effectuera neuf escales dans l’archipel pour accueillir à son bord écoliers et journalistes et sensibiliser le public. « A quoi sert de faire de la recherche fondamentale (…) si c’est pour ne pas changer nos comportements une fois qu’on a compris les choses », dit M. Hertau.
« Cinq universités, celles de Kyoto, Tokyo, Tsukuba, Kochi et Ryukyu veulent participer à cette aventure: nous sommes convaincus que cette expédition va apporter de nouvelles connaissances sur l’environnement marin du Japon », a déclaré pour sa part à l’AFP le professeur Hiroyuki Ogata, de l’Université de Kyoto, premier biologiste japonais à avoir embarqué en 2010 à bord de Tara.
Les escales pédagogiques et médiatiques s’achèveront le 25 mars, avant trois semaines de mission scientifique d’étude des coraux japonais. 
Cette expédition est la 11e menée par la goélette, qui a déjà parcouru l’Arctique pour y étudier la banquise, navigué sur toutes les mers du globe à la découverte du plancton ou sillonné la Méditerranée pour mesurer l’impact de la pollution des plastiques.

Tahiti-Infos, le site N°1 de l’information à Tahiti

Nouvelle-Zélande: nouveau revers pour Kim Dotcom, menacé d’extradition

Nouvelle-Zélande: nouveau revers pour Kim Dotcom, menacé d'extradition
Wellington, Nouvelle-Zélande | AFP | lundi 19/02/2017 – La justice néo-zélandaise a infligé lundi un nouveau revers à Kim Dotcom, en confirmant que le fondateur du site de téléchargement Megaupload pouvait être extradé vers les Etats-Unis, qui l’accusent de pillages en ligne massifs.
Mais les avocats du ressortissant allemand, dont le vrai nom est Kim Schmitz, ont d’emblée annoncé leur intention de former un recours contre l’arrêt de la Haute cour, qui venait confirmer un jugement de première instance rendu en décembre 2015.
« Nous ne sommes certainement pas battus », a déclaré dans un communiqué l’avocat Ron Mansfield en qualifiant cette décision d' »extrêmement décevante ».
Kim Dotcom s’est de son côté insurgé contre cet arrêt, en estimant sur Twitter qu’il avait apporté la preuve que les infractions aux règles de la propriété intellectuelle ne pouvaient être passibles d’extradition.
« C’est une affaire politique. C’est un jugement politique », a-t-il tweeté. « Je vous ai dit que je ne pouvais être extradé au sujet du copyright et j’avais raison. Qu’est-ce que c’est? La charia? »
L’affaire avait éclaté en janvier 2011 lorsque la police néo-zélandaise avait mené un spectaculaire raid matinal à « Dotcom Mansion », la somptueuse propriété de Kim Dotcom à Auckland.
Ce dernier, qui avait activé plusieurs mécanismes de fermeture électronique, s’était barricadé dans une chambre forte.
Le département américain de la Justice et le FBI l’accusent d’avoir orchestré un pillage en ligne à grande échelle grâce à Megaupload, son emblématique plateforme de téléchargement direct, qui a été fermée par la justice américaine.
 

– Ses avocats ‘confiants’ –

 
Kim Dotcom et trois anciens de Megaupload – Finn Batato, Mathias Ortmann et Bram van der Kolk – sont accusés d’avoir tiré de leur activité 175 millions de dollars de profit et causé plus d’un demi-milliard de dollars de pertes aux ayants-droit des oeuvres musicales, films et autres produits piratés.
Recherché pour fraude, racket et blanchiment, Kim Dotcom se défend de toute infraction, en se présentant comme un entrepreneur du net et accuse la justice américaine de mener une vendetta à la demande des puissants studios de Hollywood.
Le géant allemand affirme que Megaupload était un site de partage de contenus qui faisait de son mieux pour respecter la propriété intellectuelle, mais qu’il ne pouvait pas contrôler ses 50 millions d’usagers quotidiens.
En cas d’extradition et de condamnation aux Etats-Unis, il encourt 20 ans de prison.
Depuis son arrestation en 2011, la procédure d’extradition est un feuilleton judiciaire à rebondissements, ponctué de nombreuses audiences et décisions diverses.
Lundi, le juge de la Haute cour Murray Gilbert a jugé suffisants les éléments réunis pour justifier l’extradition de Kim Dotcom et des trois autres fondateurs de Megaupload.
Le magistrat a jugé recevable l’argument de Kim Dotcom selon lequel les infractions aux lois sur la propriété intellectuelle ne constituaient pas, au regard du droit néo-zélandais, un délit susceptible d’entraîner une extradition. 
Mais il a considéré qu’il y avait dans le dossier suffisamment d’éléments susceptibles pour justifier un procès aux Etats-Unis pour fraude criminelle.
L’avocat Ron Mansfield s’est félicité de la position du juge relative au copyright.
« Il reviendra désormais à la Cour d’Appel de lever le dernier obstacle à ce qui nous semble une issue correcte, et de s’opposer à l’extradition », a-t-il dit. « Nous sommes confiants ». 
L’équipe de défense de Kim Dotcom soutient depuis le début que les infractions à la législation sur les droits d’auteur relèvent de la justice civile et ne peuvent donner lieu à une extradition.
Kim Dotcom dispose en Nouvelle-Zélande d’un titre de séjour permanent qui lui avait été octroyé en vertu d’une politique de visas accommodante envers les migrants aisés.

Tahiti-Infos, le site N°1 de l’information à Tahiti

Interpellé pour défaut de permis, il récidive 4 jours plus tard en tentant de tromper les gendarmes

Interpellé pour défaut de permis, il récidive 4 jours plus tard en tentant de tromper les gendarmes
Pézenas, France | AFP | dimanche 19/02/2017 – Un automobiliste de 18 ans, interpellé en milieu de semaine pour défaut de permis, a de nouveau été interpellé samedi soir pour les mêmes raisons et par les mêmes gendarmes de Pézenas qu’il a tentés de tromper en changeant de place avec son passager…démuni lui aussi de permis de conduire, a-t-on appris auprès de la gendarmerie.     
« Le samedi 18 février 2017 à 21 heures 45, les gendarmes de Pézenas, en patrouille de prévention de proximité dans cette localité, reconnaissent formellement le conducteur d’un véhicule qui circule sans permis de conduire », raconte la gendarmerie de Pézenas (Hérault). 
« Et pour cause, les militaires l’avaient déjà verbalisé pour le même motif quatre jours auparavant. Le chauffard refuse d’obtempérer, franchit une ligne blanche, fait des embardées de gauche à droite afin d’éviter toute arrestation par la patrouille », indique le communiqué. 
« Le comble est qu’à la vue des gendarmes, le conducteur et son passager ont changé de place, mais le deuxième acolyte ne possédait pas, lui non plus de permis de conduire », poursuit le communiqué. 
Les gendarmes sont finalement parvenus à bloquer le véhicule et à interpeller les deux hommes, déjà connus pour des faits similaires. Leur voiture n’était pas assurée, la carte grise et le contrôle technique n’étaient pas à jour.  
Les deux hommes, originaires de Pézenas et tous deux âgés de 18 ans, ont été placé en garde à vue, le véhicule a été saisi, précisent les gendarmes.

avec AFP

Tahiti-Infos, le site N°1 de l’information à Tahiti

Eboulement à Mahinarama

Eboulement à Mahinarama
MAHINA, le 20 février 2017. La commune de Mahina met en garde contre les risques liés au fortes pluies qui touche Tahiti. Les usagers de Mahinarama, particulièrement, sont priés de redoubler de vigilance. En effet, un éboulement s’est produit au niveau de la grande épingle avant le lotissement Te Anuhe.

Les agents de la police et les pompiers sont sur place et mettent en place un balisage. Les usagers doivent obligatoirement dévier vers les Alizées pour rejoindre la route territoriale.

Aucune victime n’est à déclarée mais restez sur vos gardes.

Ll

a cellule de crise est ouverte et joignable au 44 40 40.

Tahiti-Infos, le site N°1 de l’information à Tahiti

Faa’a : l’école Farehei Nui ouverte pour les sinistrés

Faa'a : l'école Farehei Nui ouverte pour les sinistrés
FAA’A, le 20 février 2017. La commune de Faa’a a été très touchée par les pluies qui se sont abattues ce dimanche. La rivière de Tavarao a débordé. Les maisons situées dans les quartiers Tefana, Hauata et Colombel ont été inondées. Quatre familles soit 21 personnes ont été évacuées et relogées à l’école Farahei Nui. Dans l’après-midi et tard dans la soirée, les agents de la commune se sont activés pour nettoyer les lieux inondés comme le tronçon de la route Nelson Mandela. L’alerte est maintenue dans la commune. Les services de la mairie veillent et restent prêts à agir. Pour toute intervention, veuillez contacter le PC de crise de la commune au 40 800 960

Les écoles de Faa’a fermées
Faa'a : l'école Farehei Nui ouverte pour les sinistrés
A la suite de nombreuses inondations dans la commune de Faa’a, le maire et son conseil municipal ont pris un arrêté pour fermer tous les établissements scolaires de la commune lundi 20 février. Devant les nombreux dégâts constatés à la suite du débordement de la rivière à Tavararo, plusieurs maisons situées dans les quartiers Tefana et Hauata ont été inondées. Les familles sinistrées sont en cours de recensement et devraient être relogées dans quelques établissements scolaires de la commune. L’école Farehei Nui cycle 2 située à Puurai a été ouverte à l’accueil des familles depuis dimanche après-midi à 17 hures. En prévision des fortes pluies prévues dimanche soir et lundi et pour des raisons de sécurité, toutes les écoles privées publiques de la commune de Faa’a seront fermées lundi 20 février.

Tahiti-Infos, le site N°1 de l’information à Tahiti

Jiu Jitsu Brésilien – Copa Podio : Dany Gérard gagne contre le colosse « Mamute »

Dany Gérard a participé à un combat de jiu jitsu brésilien sans kimono dans le cadre de la Copa Podio, un combat qui l’a opposé à Joaquim « Mamute » Ferreira, un colosse brésilien combattant de MMA professionnel. Il a pu gagner sur disqualification de son adversaire suite à une clé non règlementaire faite par le Brésilien. Dany Gérard pourra rencontrer le champion Max Montana en juillet prochain.

Jiu Jitsu Brésilien – Copa Podio : Dany Gérard gagne contre le colosse « Mamute »
Dany Gérard continue son ascension dans le monde du jiu jitsu brésilien. Rappelons que Dany, 29 ans, originaire de Faa’a, a démarré le jiu jitsu relativement tard. A force d’entrainement, il a pu gravir les échelons petit à petit jusqu’à obtenir sa ceinture noire en juin 2015.
 
Après un doublé en or à l’Asian open en septembre 2015 puis un autre à l’Open d’Australie début 2016, il se blesse lors de championnats professionnels d’Abu Dhabi. Il ne s’arrête pas là, il sait qu’une ceinture noire peut rencontrer des combattants expérimentés et continue à s’entrainer dur pour pouvoir obtenir des résultats pour espérer se faire inviter par de grosses organisations professionnelles.
 
Cette Copa Podio est donc une nouvelle étape dans son parcours. Il espère remporter le titre en juillet contre Max Montana, le tenant du titre, ce qui lui ouvrira certainement de nouvelles portes. SB

Jiu Jitsu Brésilien – Copa Podio : Dany Gérard gagne contre le colosse « Mamute »
Dany Gérard, après sa victoire :
 
Cette compétition proposait une formule spéciale ?
 
« Oui, cette compétition était la première journée de la Copa Podio. Il y a trois journées dans l’année où ils organisent un championnat en fonction du poids. Là c’était en poids léger, en milieu d’année c’est poids moyen et en fin d’année ce sera poids lourds. Et pendant ces journées, ils organisent des « super fights », et notamment un challenge « no gi » (ndlr sans kimono) en catégorie super lourd, auquel j’ai participé. »
 
Ton adversaire ?
 
« C’est toujours compliqué pour moi de combattre en « no gi » parce qu’on ne s’entraine quasiment jamais en « no gi ». Ce gars là était plutôt spécialisé MMA donc c’est un gars qui s’entraine en « no gi » toute l’année. Il était plus à l‘aise que moi, j’ai dû me préparer en un mois grâce à deux partenaires qui sont venus tous les jours, Taihia Maitere et Hoanui Vanaa, que je remercie. »
 
Ton ressenti par rapport à ta victoire ?
 
« Pour être franc, j’aime bien gagner un combat au bout du temps règlementaire. Le gars a été disqualifié parce qu’il a fait une clé de soumission interdite. Je positive parce que je dominais bien le combat, je menais aux points et j’étais vraiment à l’aise. Je ne pense pas que c’était un combat que j’aurais pu perdre. »

Jiu Jitsu Brésilien – Copa Podio : Dany Gérard gagne contre le colosse « Mamute »
Motivé pour la suite ?
 
« Après cette victoire, je vais pouvoir affronter le champion de ce challenge « no gi », c’est un Paraguayen. Cela se passera normalement au mois de juillet. Après, le but sera de conserver le titre le plus longtemps possible. Je pense que je serais sollicité assez souvent pour pouvoir remettre le titre en jeu. Cela se passera normalement encore au Brésil. Je suis impatient de pouvoir combattre à nouveau. »
 
Qu’est ce qui te motive ?
 
« Pour cette compétition importante, j’ai fait beaucoup d’efforts pour venir ici. Même si le « no gi » n’était pas l’idéal pour moi, c’est une compétition qui est très médiatisée et c’était important pour moi de montrer qu’il y a un bon niveau de jiu jitsu à Tahiti, j’espère donc que cela pourra nous ouvrir des portes. »
 
Un dernier mot ?
 
« Je remercie mes partenaires d’entrainement, ma famille et ma femme. Merci à Tamatoa Parker qui m’aide au niveau communication et grâce à qui j’ai pu voir qu’il y avait beaucoup de Tahitiens derrière moi. Merci à Flavio Torrès, mon premier coach, qui m’a hébergé, entrainé et coaché. Merci à mes sponsors Air Tahiti Nui, BreakPoint, BiotechUSA, Vodafone, Brapac et Saltwater ainsi qu’à mes préparateurs physiques Landry Denis et Eric Espinassy. » Propos recueillis par Tamatoa Parker pour SB/Tahiti Infos

Jiu Jitsu Brésilien – Copa Podio : Dany Gérard gagne contre le colosse « Mamute »

Jiu Jitsu Brésilien – Copa Podio : Dany Gérard gagne contre le colosse « Mamute »

Tahiti-Infos, le site N°1 de l’information à Tahiti

Intempéries: Les écoles de Faa’a seront fermées lundi

Intempéries: Les écoles de Faa'a seront fermées lundi
FFA’A, le février 2017- Fermeture de tous les établissements scolaires à Faa’a

A la suite de nombreuses inondations dans la commune de Faa’a, le maire et son conseil municipal ont pris un arrêté

pour fermer tous les établissements scolaires de la commune demain lundi 20 février.

Devant les nombreux dégâts constatés à la suite du débordement de la rivière à Tavararo, plusieurs maisons situées

dans les quartiers Tefana et Hauata ont été inondées.

Les familles sinistrées sont en cours de recensement et devraient être relogées dans quelques établissements

scolaires de la commune.

L’école Farahei Nui cycle 2 située à Puurai a été ouverte à l’accueil des familles depuis cet après-midi à 17h.

En prévision des fortes pluies prévues ce soir et demain et pour des raisons de sécurité, toutes les écoles privées et

publiques de la commune de Faa’a seront fermées demain LUNDI 20 février.

Il est rappelé encore à tous de rester vigilant et d’éviter de circuler sur la route. La prudence est de rigueur.

Coupures d’eau
Intempéries: Les écoles de Faa'a seront fermées lundi

Point sur les intempéries
Intempéries: Les écoles de Faa'a seront fermées lundi

Tahiti-Infos, le site N°1 de l’information à Tahiti

Boxe « Championnat Jeunes » : Les premiers espoirs sacrés

Vendredi 17 février 2017. La première soirée des Championnats de Polynésie Minimes, Cadets et Juniors de la Fédération Polynésienne de Boxe s’est déroulée ce jeudi 16 Février à la salle Pito Hiti de Papenoo. Douze finales en minimes et cadets ont permis de sacrer les meilleurs jeunes.

Boxe « Championnat Jeunes » : Les premiers espoirs sacrés
Chez les minimes garçons, on retiendra les performances de Tumufenua Hiriga et Mickael Cerfontaine tout deux issus du Papenoo Boxing Club. Tandis que chez les minimes filles, Hanitiea Hatitio a pris le meilleur sur Orihei Alfonsi en -45kg. Dans l’autre finale, Teeeva Faaruia, pour son premier combat, s’est imposée aux points face à Vedelya Yun Shan Fat (Outumaoro BC).

Chez les cadets, six finales étaient programmées mettant aux prises des cadets aguerris pour certains et d’autres dont c’était le baptême du feu. Ainsi, Ariihau Tehahe (UFA BC) et Teiki Huuti (Tefana BC) ont été expéditifs en remportant leur combat par arrêt de l’arbitre. La dernière finale tant attendu en -75kg, opposant le champion de Bora Bora Havini Atiu au jeune « local » du soir Temaku Hiriga (Papenoo BC) qui boxait devant son public, a tenu toutes ses promesses tant en intensité qu’en qualité de boxe. Peut être un peu trop sûre de lui, Havini a laissé Temaku renverser la vapeur lors du deuxième et troisième round où le boxeur de Papenoo a pris l’ascendant sur le combat.

Un belle première soirée de boxe où les amateurs du Noble Art ont pu apprécier la qualité des jeunes pugilistes. On retiendra aussi le sans faute du Papenoo BC avec quatre victoires sur quatre possibles dans les finales. Mais aussi la présence dans six finales du club de Central Olympic.

Les résultats :

Finales :

Minimes garçons :

-36kg : Tumufenua Hiriga (Papenoo BC) bat Manua Clark (Tamarii Mataiea BC) aux points

-38kg : Nykee Gobrait (Avia Club) bat Manatoa Guillemet (Central Olympic) aux points

-40kg : Ieremia Delord (Papenoo BC) bat Ismaël Punu (Central Olympic) aux points

-42kg: Mickael Cerfontaine (Papenoo BC) bat Temanea Lanteires (Tamarii Mataiea BC) aux points

Minimes Filles :

-45kg : Hanitea Hatitio (Ah Min BC) bat Orihei Alfonsi (Ah Min BC) aux points

-54kg : Teeeva Faaruia (Central Olympic) bat Vedelya Yun Shan Fat (Outumaoro BC) aux points

Cadets garçons :

-52kg : Tehiva Yeung (Central Olympic) bat Boris Lanteires (Tamarii Mataiea BC) aux points

-54kg : Tokitea Tokoragi (Central Olympic) bat Manutea Hauata (Manu Ura) aux points

-60kg : Ariihau Tehahe (UFA BC) bat Rai Mouchi (Tefana BC) par jet de l’éponge au 1er round

-66kg : Teiki Huuti (Tefana BC) bat Ariitahi Moity (Central Olympic) par arrêt au 2ème round

-75kg : Temaku Hiriga (Papenoo BC) bat Havini Atiu (Papenoo BC) aux points

Demie finales :

Minimes Garçons -72kg : Yannick Aiho (Te Uo no Manotahi) bat Hirohito Teraiamano (Manu Ura) aux points

Cadets -69kg : Toriki Tepakou (Ah Min BC) bat Mateau Lenoir (Ah Min BC) aux points

Juniors -91kg : Tehama Tepa (Tefana Boxing) bat Ariimoana Flohr (Ah MIn BC) par KO au 1er Round

Cadets +91kg : Vahinemoea Heremoana (Tefana Boxing) bat Haoariki Harehoe (Vairao) aux points

suivez l’actualité sportive du Fenua sur www.sportstahiti.com.

Tahiti-Infos, le site N°1 de l’information à Tahiti